Nos enfants monstres

Enfantés dans la haine et l’enfer, le père Melkor, la mère sans nom, les frères Saturne et Barberousse ; et Sauron le plus jeune… ce sont nos enfants.

Éloge à la toute beauté, à la perfection, au paroxysme et à l’Art

Nocturne. Radiographie de la cité.

Contexte

La série d’image de « Nos enfants monstres » se nourrit de réflexions au sujet de la nature humaine et de ses ambivalences. Il est ici question de la conscience des êtres humains à enfanter des monstres en créant, par amour et profonde conviction, ce qui leur est le plus cher.
Imaginant des mythes modernes, l’objectif est de montrer le potentiel monstrueux de toute création.

Entre déchets et images sélectionnées, films vierges, surexposés, sous-exposés… je dissèque mes anciennes diapositives, je les dégrade par le feu, la javel, au cutter, je les écorche, je les tords, les torture… je purifie les images dont j’accouche afin de n’en garder que la monstrueuse perfection. J’en fais des rebuts de notre société jusqu’à ce que certains deviennent nos bourreaux »

 

Forme

Ces images sont dédiées à l’exposition et à la projection. Des collaborations artistiques sont en cours autour de cette atmosphère et du procédé technique (danse, théâtre, musique, gravure, vidéo/mapping…).

Formats

En exposition :

Tirages directes sur plaque d’aluminium brossé 60 x 90 cm.

Performance vidéo et musicale:

– forme première – acte 1 : projection d’un film photographique de 10 min type diaporama sur la base des photographies de la série – mis en musique en live par le guitariste Pascal Vaucel

– Acte 2 : projection d’un film photographique de 15 min projeté sur une sphère réalisé par la vidéaste Marie Langlois (Les Yeux d’Argos) sur la base des photographies de la série.

– Acte 2 – performance musicale : projection d’un film photographique de 15 min type réalisé par la vidéaste Marie Langlois (Les Yeux d’Argos) sur la base des photographies de la série – mis en musique en live par le guitariste Pascal Vaucel

EXPOSITIONS de la série “Famille”

2016

Projection de l’Acte 2 – vidéo sur sphère – Fenêtres qui Parlent La Ferblanterie, Lille – avril.

Projection / performance musicale de l’Acte 2 et exposition de la série “famille” (5 tirages) – Fête du Laboratoire d’humanitéCinéma L’univers, Lille – 5 mars.

2015

Projection de l’Acte 1 sur la grande scène – La projectionnerie La Ferblanterie, Lille – janvier.

Projection / performance musicale de l’Acte 1 – inauguration du Laboratoire d’humanité La Ferblanterie, Lille – janvier.